Appuyez sur 'Entrée' pour rechercher ou 'Esc' pour quitter
Blog thumbnail

Le Reichstag à Berlin

Le Reichstag à Berlin

Blog thumbnail ,

Le Reichstag à Berlin : le siège du Parlement allemand, l'endroit où le drapeau soviétique a été hissé en 1945, le bâtiment qui a été incendié en 1933 et le symbole de l'unification allemande.

Le Reichstag est l’une des étapes obligatoires de la visite à Berlin. Personne ne quitte la capitale allemande sans au moins admirer le bâtiment de l’extérieur ou visiter la célèbre coupole de verre et d’acier, bénéficiant ainsi de l’une des meilleures vues de Berlin. Au cours des cent vingt dernières années, le bâtiment a été reconstruit plusieurs fois et fait partie de ceux qui résument le mieux les bouleversements de l’histoire de Berlin, de l’Allemagne et même de l’Europe entière.

ORIGINE DU REICHSTAG: UN BÂTIMENT POUR LE PREMIER PARLEMENT ALLEMAND

Le Reichstag a été construit pour abriter le parlement du Deutsches Reich, l’Empire Allemand né de l’unification de l’Allemagne en 1871 et a été le siège du premier parlement au monde à être élu au suffrage universel masculin. C’est ici que l’Allemagne a commencé à expérimenter sa démocratie.

Le bâtiment a été édifié pour montrer au monde la grandeur du nouveau pays issu de l’union de 26 états indépendants : le Second Empire Allemand sous la tutelle prussienne du chancelier Bismarck et de l’empereur Guillaume Ier de Hohenzollern. Cette première unification en 1871 a introduit une nouvelle puissance sur la carte du monde et a représenté un grand déséquilibre dans le pouvoir européen : la graine des deux guerres mondiales du 20e siècle avait été semée.

En 1894, lors de l’inauguration du bâtiment, personne n’aurait pu imaginer que cette construction rappellerait le début de la dictature nazie et la division de l’Allemagne pendant la Guerre Froide.

LE REICHSTAG DEVIENT LE CŒUR DE LA POLITIQUE ALLEMANDE

La défaite allemande lors de la Première Guerre mondiale en 1918 a provoqué un énorme bouleversement politique. Le pays créé seulement 50 ans plus tôt avait été vaincu militairement, endetté et profondément divisé. L’Allemagne a dû renégocier son organisation interne.

À Berlin, le Kaiser a abdiqué et s’est exilé par crainte des soulèvements révolutionnaires qui mettaient le feu à la ville, et la république a été proclamée depuis l’une des fenêtres du Reichstag. En 1918, le Reichstag a cessé d’être le parlement du système de gouvernement pour lequel il avait été créé. La défaite de la Première Guerre mondiale avait mis fin non seulement aux ambitions allemandes, mais aussi à la domination de la noblesse et de l’aristocratie. L’empereur Guillaume II, petit-fils de l’empereur Guillaume Ier, a été le dernier Hohenzollern, après plus de 500 ans, à régner.

L’assemblée qui a établi la constitution républicaine n’a pas eu lieu à Berlin, mais à Weimar. Afin de calmer l’atmosphère anti-prussienne, le gouvernement démocratique a décidé de tenir l’assemblée fondatrice en territoire neutre. Une petite ville a été choisie, loin des airs impériaux de la capitale et le Reichstag a dû attendre quelques mois pour redevenir le centre de la politique allemande. Entre 1920 et 1933, la jeune démocratie allemande cherche à s’affirmer et le Reichstag a été le théâtre de plusieurs de ces tentatives.

LE REICHSTAG SOUS LE TROISIÈME REICH

Le 27 février 1933, un grand incendie s’est déclaré à l’intérieur du Reichstag. Bien que les historiens ne soient pas encore tout à fait d’accord sur qui en était  responsable, nous pouvons affirmer que c’est Adolf Hitler qui a su en profiter. En effet, quelques semaines auparavant, il avait été nommé chancelier et l’incendie a servi de prétexte pour déclencher la persécution de ses ennemis politiques. Ainsi, les communistes ont été accusés d’avoir incendié le bâtiment afin de porter atteinte à la démocratie allemande.

L’incendie a donné à Hitler l’occasion d’entamer le processus de nazification de l’Allemagne. En mars 1933, les parlementaires se réunissent devant le Reichstag incendié pour lui conférer les pleins pouvoirs et ainsi ouvrir involontairement les portes à la dictature.

Le bâtiment du Reichstag a été à moitié abandonné pendant le reste de la dictature nazie et Adolf Hitler n’a jamais prononcé de discours à l’intérieur.

L’APRÈS-GUERRE: QUE FAIRE D’UN PARLEMENT DANS UNE VILLE QUI N’EST PLUS LA CAPITALE

Après la division de Berlin en 1945, le Reichstag se situe dans le secteur britannique. Plus tard, avec la construction du Mur de Berlin, qui passait à quelques centimètres de sa porte arrière, il se retrouve à Berlin-Ouest à l’époque où la capitale de l’Allemagne de l’Ouest était la ville de Bonn.

Le bâtiment, rénové dans les années 1970, n’a plus aucune fonction réelle ou représentative. Ce n’est qu’avec la chute du Mur de Berlin en 1989 et l’unification allemande qui a suivi, que la discussion sur l’avenir de ce bâtiment a été remise sur la table.

Aujourd’hui, le Reichstag n’est que le nom du bâtiment et non plus le nom de l’institution qu’il abrite: Reichstag signifie littéralement Parlement Impérial. L’Allemagne divisée pendant la Guerre Froide avait deux parlements et deux capitales: en Allemagne de l’Est, la Chambre du Peuple a été créée à Berlin et à Bonn le Bundestag ou Parlement fédéral.

Lorsque l’Allemagne de l’Est a cessé d’exister en 1990, son territoire s’est retrouvé gouverné par l’Allemagne de l’Ouest et le Bundestag est devenu le parlement de tous les Allemands.

Ce n’est qu’en 1991 qu’une loi a été votée pour transférer la capitale de Bonn à Berlin. Le résultat du vote n’était nullement acquis d’avance et Berlin l’a emporté avec seulement 17 voix (337 à 320). Dans cette loi, il a été décidé que le bâtiment du Reichstag serait le siège officiel du Parlement allemand, à savoir le Bundestag.

LE BUNDESTAG: DE BONN À BERLIN

Le Reichstag a été conçu au milieu d’une vague nationaliste à la fin du XIXe siècle. Désormais, il devait accueillir le parlement d’un État qui, bien que destiné à succéder à celui fondé en 1871, était fondamentalement différent. On espérait que le bâtiment ne serait pas simplement une reconstruction de l’original.

La rénovation du Reichstag, commandée par le Bundestag et réalisée par le célèbre architecte britannique Sir Norman Foster dans les années 1990, avait cette mission : montrer au monde le sens de l’unification des deux Allemagnes. Le message de 1991 était différent de celui de l’unification de 1871 : il ne s’agissait pas de souligner la puissance du nouvel État, mais de marquer son appartenance à l’Europe et de montrer que l’institution qu’il abritait était éminemment démocratique et transparente.

Aujourd’hui, l’accès principal est réservé aux visiteurs et non aux parlementaires. Foster a conçu un porte d’entrée et un grand dôme en verre. La transparence comme symbole de la démocratie. Le dôme est pensé pour être visité par les touristes et les citoyens, et le travail de l’Assemblée législative peut être observé d’en haut.

Aujourd’hui, le Reichstag est une « maison ouverte » qui peut être visitée gratuitement toute l’année et est le symbole d’un pays qui aspire à apprendre de son histoire et célèbre sa démocratie retrouvée.

COMMENT VISITER GRATUITEMENT LA COUPOLE DU REICHSTAG – BUNDESTAG

Le bâtiment du Reichstag et sa célèbre coupole peuvent être visités gratuitement et un service d’audioguides en français est proposé. Il y a trois façons de réserver une visite gratuite de la coupole du Parlement et d’admirer Berlin du haut de l’un de ses bâtiments les plus emblématiques :

SUR LE SITE DU PARLEMENT : les réservations doivent être faites à l’avance sur le site du Bundestag. Les réservations ne peuvent être faites que pour le mois en cours et le mois suivant. Pour effectuer la réservation gratuite, vous devrez fournir le nom et la date de naissance de tous les participants et, le jour de la réservation, vous devrez présenter votre carte d’identité ou votre passeport. Le formulaire est en anglais et se compose de deux étapes.

  • Au cours de la première étape, vous devrez indiquer la date, les trois créneaux horaires possibles où vous souhaitez effectuer la visite et le nombre de personnes.

  • Après cette première étape, vous recevrez un mail avec un lien qui vous mènera à un formulaire où vous pourrez saisir les noms, prénoms et dates de naissance de tous les participants. Ce n’est qu’après les avoir envoyés que vous recevrez le mail de confirmation.

EN PERSONNE : Si vous n’avez pas trouvé de place libre en ligne, ne désespérez pas, il est très probable qu’il reste encore des places vacantes. Il suffit de se rendre devant le Reichstag, à côté de la cafétéria, vous trouverez un conteneur blanc avec deux écrans indiquant toutes les places disponibles pour les deux jours suivants (jamais pour le même jour). Avec un peu de chance, faites la queue et inscrivez-vous gratuitement en présentant votre carte d’identité ou votre passeport. Une visite gratuite de la coupole du Parlement sera ainsi garantie.

VIA LE RESTAURANT DE LA TERRASSE : Vous pouvez également visiter le Parlement gratuitement en réservant une table au restaurant Käfer qui est situé sur la terrasse du Reichstag. Lors de la réservation, vous devez toujours fournir les noms, prénoms et dates de naissance de tous les participants. Normalement, la réservation se fait par mail.

VIA VIVE BERLIN TOURS : Si vous réservez deux ou plusieurs de nos visites privées à Berlin en français, nous pouvons faire la réservation pour vous. Nous aurons toujours besoin des noms, prénoms et dates de naissance de tous les participants et nous ne pouvons pas garantir la disponibilité de places libres pour les réservations faites à court terme.

COMMENT SE RENDRE AU REICHSTAG – BUNDESTAG

– En métro : arrêt Bundestag (ligne U-Bahn U5).

– En bus : arrêt Reichstag (ligne 100).

– À pied : depuis la porte de Brandebourg.

– Avec notre Visite Quotidienne BERLIN INCONTOURNABLES ou avec nos Visites Privées BERLIN EN UN JOUR ou NOUVELLE ARCHITECTURE À BERLIN.

 

 

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Valider*